Développement, Paix et solidarité - PROGRAMME 2009

1.Campagne Souveraineté alimentaire

Bref rappel des recommandations de l’AG annuelle
a) Plaidoyer actif et permanent auprès des autorités politiques pour promouvoir les cultures vivrières (délaissées au profit de cultures de rente exportées) et plus largement, promouvoir un véritable développement rural qui maintiendrait les jeunes à la campagne.
Revendications :

- revaloriser les métiers agricoles et renforcer les capacités de formation et d’encadrement
- encourager la recherche agronomique dans la perspective du respect de l’environnement et de la biodiversité
- privilégier le marché intérieur par rapport aux exportations (la politique agricole ivoirienne promeut les cultures d’exportation depuis son indépendance – la politique incitative en faveur des vivriers intervenue plus tard et les actions menées à l’époque ont été réduites à néant par les plans d’ajustement structurel du FMI)

- amélioration de l’entretien du réseau routier dans les campagnes (réseau complètement dégradé aujourd’hui)

- promouvoir les énergies renouvelables, en particulier l’énergie solaire et l’énergie éolienne

- améliorer l’habitat rural et l’adapter aux nouvelles exigences d’hygiène et de confort

- permettre aux ruraux l’accès à la télé et à internet

- créer des structures de financement agricoles souples et adaptées aux réalités des paysans.
ACTIONS A POURSUIVRE
- Diffusion la plus large possible des deux documents sur les agrocarburants (enjeux, perspectives, alternatives)
- Diffusion des motions de l'AG 2008

 b)Poursuite et renforcement du travail de sensibilisation et de mobilisation des ruraux et des citadins

ACTIONS A POURSUIVRE
- Diffusion la plus large possible du rapport sur la situation des vivriers en Côte d'Ivoire
- Renforcer la sensibilisation engagée dans la zone de Dahili et l'élargir à d’autres zones.

- Mise en place effective des coopératives de producteurs à Dahili (sous-préfecture Meadji) et ailleurs, si possible

- Structuration et organisation du transport des vivriers vers le marché d’Attécoubé (et d'autres marchés) pour la distribution à Abidjan
- Entretien des réseaux d'amitié à travers le monde
2.Opération Toile d’Araignée + campagne de sensibilisation à l’hygiène

 Constats et recommandations de l'AG
La prévention sanitaire fait intervenir différents facteurs : la culture - méfiance vis-à-vis de la médecine occidentale* -, l’ignorance** – les gens sont souvent analphabètes et adoptent des comportements et des habitudes dangereux pour la santé par ignorance -, la pauvreté – les populations n’ont pas les moyens financiers de consulter des médecins ni d’acheter des médicaments en pharmacie*** -, les infrastructures – les centres de santé sont inexistants ou trop éloignés. 
 

* Nous avons la chance de compter parmi nos sympathisants, le Pr Boraud Maxime, qui s’intéresse à la médecine traditionnelle, tout en étant un professeur de médecine occidentale.

** Le programme de sensibilisation à l’hygiène est progressif : hygiène domestique, hygiène corporelle, hygiène alimentaire, soins aux enfants, entretien de l’environnement, respect de l’environnement. 

*** Nous avons accepté dans nos rangs une association qui regroupe les agents de santé de la médecine chinoise, les médicaments chinois sont moins chers et l’équipe médicale de Toile d’Araignée peut exercer un contrôle sur les médicaments proposés.

L’atelier recommande de promouvoir la stratégie IEC/CCC : information, éducation, communication / communication pour un changement de comportement. Il recommande aussi l’implication des leaders d’opinion pour que la communication passe bien.*

 * La Fideps implique toujours le chef de village dans une localité visitée ou le chef de quartier.
ACTIONS A POURSUIVRE

- Poursuite et renforcement des consultations médicales dans les zones déjà visitées : Attiekoi, Abbe (contacter les chefs de village) et Anyama (avec l’association Action Familiale)

- Réalisation des consultations et sensibilisations prévues dans la zone de Dahili (écrire au sponsor potentiel)

- Réalisation des consultations et sensibilisations prévues à Abobo (PK 18 avec Action Familiale et groupe de Mme Bedford à Abobo Belleville)

- Réalisation des consultations et sensibilisations prévues dans les quartiers d’Attecoubé, en collaboration avec la mairie, les associations de quartiers et Radio Attecoubé

- Formation des gestionnaires de caisse* et des secouristes** pour les zones déjà visitées

- Renforcement et élargissement des équipes médicales (faire appel à de nouvelles personnes et renforcer la collaboration avec les étudiants de la Faculté de Médecine).

- sensibilisation et information des membres des associations et des populations visitées

- renforcer la collaboration avec l'association des agents de la médecine chinoise
-
recherche d’appuis en Belgique et en France pour l’obtention d’un camion-ambulance équipé pour les consultations (l’opération sera présentée au cours de la fête de l’amitié prévue en septembre à Bruxelles)

- Renouer le contact avec notre interlocuteur à l’OMS pour l'obtention de certains médicaments

- sollicitation des amis belges et français pour l'obtention de médicaments
- Organiser effectivement la formation des gestionnaires des caisses de solidarité Santé et celle des secouristes

PRECISIONS SUR NOS CAISSES DE SOLIDARITE SANTE

Au départ, il ne s’agit pas de cotiser, les populations souvent grugées y répugnent.  On motive les gens en leur proposant des consultations médicales à très faible coût : 500 F/consultation.  Dans ce prix modique, on retient environ 1/3 pour contribuer aux frais de transport des équipes médicales, 1/3 pour la mise à disposition de médicaments de première nécessité, 1/3 pour la constitution de la caisse de solidarité.  Ainsi, la caisse commence à exister après une consultation médicale, sans cotisation spécifique. La première séance de consultations est gratuite. 

 *Lorsque la confiance s’établit, la communauté désigne deux gestionnaires pour la caisse de solidarité santé ; les deux gestionnaires choisis sont formés par la Fideps pour tenir une comptabilité rudimentaire mais transparente et rigoureuse.  Les populations sont amenées progressivement à mieux se structurer et à cotiser pour renforcer les caisses et les rendre opérationnelles.
Les caisses de solidarité santé, à terme, peuvent permettre d’ouvrir des dépôts de pharmacie quand il n’y en a pas (des emplois à créer), de créer, équiper ou renforcer des centres de santé communautaire.
Elles sont des embryons de mutuelles de santé.
 

** Pour la formation des secouristes, nous avons la collaboration du Dr Cissé, habilité à délivrer des attestations; chaque zone visitée devrait avoir deux secouristes formés.

3.Commissions Droits Humains
+ Education citoyenne

 Rappel des recommandations de l’atelier

L’atelier recommande vivement que les programmes de sensibilisation entrepris se poursuivent et se renforcent, en concentrant l’attention sur les problèmes liés aux élections, eu égard à l’actualité nationale. Pour contribuer à plus de sérénité en période électorale, les participants de l’atelier considèrent que la Fideps doit donner la priorité aux droits directement liés à cette situation et à l’éducation civique.
ACTIONS A POURSUIVRE

sous la responsabilité d’Estelle Yodan, présidente de la commission)

- Renforcer la sensibilisation des populations aux  droits humains, utiliser les langues locales

- Motiver les membres des associations affiliées à la Fideps pour une large diffusion des informations

- Inciter les associations affiliées à organiser des séances de sensibilisation dans leurs zones d’influence

- Inclure des explications précises sur la signification des élections à toute séance de sensibilisation aux DH

- Utiliser le plus possible de supports visuels attrayants (films) pour intéresser les populations

- Utiliser les comités citoyens dans les quartiers pour favoriser le dialogue intercommunautaire.

Actions spécifiques de la Commission Education citoyenne

à poursuivre et entreprendre sous la direction de Mohamed Coulibaly, président de la Commission
- Prise de contact au cabinet ministériel pour la création de comités citoyens dans les écoles

- Suivi des contacts au cabinet pour l’organisation effective des comités, selon un calendrier à établir

- Recrutement et formation de formateurs (voir professeurs d’éducation civique, avec le cabinet)

- Actualiser les modules destinés aux écoles.
 -
S’associer à la commission Droits Humains pour les sensibilisations dans les quartiers pour activer la création de comités citoyens dans les quartiers
- solliciter l'appui des amis de Belgique et de France pour obtenir du matériel de formation (projecteurs, caméra, ...)

 

 

La campagne Travail Décent est à présenter au prochain CA, elle a démarré dans la zone de Dahili, avec les ruraux et quelques jeunes intellectuels en vacances (affiches CNCD disponibles – plus de détails sur le site de la campagne, indiqué sur les affiches).

Les deux commissions doivent contribuer très activement à l’organisation de la conférence-débat sur la crise mondiale, consécutive à des violations graves des droits humains (voir page Evénements).
 
4. Projets en cours de réalisation ou d’étude

4.1. Elevage de lapins

Les deux groupes bénéficiaires qui n'ont pas respecté la convention signée doivent dédommager la Fideps pour l'installation de deux autres groupes de jeunes.

4.2. Coopérative de Mathieukro pour la production maraichère (avec association élevage lapins, poulets)

- Il faut poursuivre la sensibilisation des femmes et des jeunes en faveur du projet, le site est choisi et disponible, les semences sont achetées, les essais ont démarré, les grillages pour la construction des cages à lapins sont achetés.
- il faut poursuivre les démarches pour la commercialisation des produits dans les villes voisines.

4.3. Projet Moringa à Mathieukro

Les boutures n’ont pas survécu

- Il faut chercher des graines ou des boutures au Burkina Faso et renforcer les contacts avec les promoteurs en Europe autant qu'avec les producteurs burkinabe

4.4. Projet apicole

- Les jeunes sont sensibilisés et mobilisés dans la zone de Dahili

- Des contacts ont été pris par notre association Yekiyo avec de jeunes apiculteurs de Katiola, en vue d'une convention de formation des futurs apiculteurs de Dahili; une visite est prévue à Katiola début août.

- S’informer pour la livraison de ruches adéquates

- Investigations pour la commercialisation du miel, en Côte d'Ivoire et dans d'autres pays, en Europe

4.5. Production et commercialisation d’attieke

- Deux groupes de femmes à Abobo Belleville et à Aboboté sont prêtes; elles n'ont pas de broyeuse à manioc ni de presse

- rechercher des appuis pour le financement d'un broyeuse à manioc et d'une presse

Approfondir l’étude de marché en Belgique avec Acibel Belgique

- Approfondir l’étude de l’import-export (un transitaire et un douanier au sein de la Fideps)

- Renouer avec les personnes ressources pour l'organisation du commerce équitable Europe/Afrique

4.6. Groupe de femmes à Gonzagueville

Les femmes ont été abandonnées par Acibel Côte d'Ivoire à cause de leur éloignement relatif, il faut les remobiliser et les aider à mettre en place des activités rémunératrices
4.7. Projet Champignons

Poursuivre les investigations pour trouver un cabinet de formation adéquat

4.8. Projets d'associations affiliées, à appuyer

4.8.1. Action familiale

- Etudier les possibilités d'aider à la mise en place des fumoirs au PK 18 d'Abobo
- Remobiliser les femmes du PK 18 en y organisant des consultations médicales
- Aider l'association à organiser la 2ème séance de consultations à Anyama
- Former des gestionnaires de l'association pour la mise en place des caisses d'épargne et de crédit
4.8.2. MAFBT (Mme Dao; Boundiali)

- Etudier avec Mme Dao la possibilité d'apporter des semences et du matériel aux femmes de la région de Boundiali (très éloignée d’Abidjan)
- y organiser des consultations médicales avec un sponsor (à trouver).

4.8.3. Bien Etre Rural (Mme Zagoré; Oumé)

- Rapprocher le projet de Mme Zagoré du projet de commercialisation d'attieke
- Organiser des consultations à Oumé
4.8.4. Acibel / Fideps

Deux propositions d’événements : repas convivial à Bruxelles (Acibel Belgique) pour faire connaître l’association et ses projets et obtenir de l’aide si possible (voir liste des besoins)

Organisation à Abidjan d’une conférence-débat sur la crise mondiale (Acibel Côte d’Ivoire) avec très probablement Michel Collon, écrivain politique belge
Voir page Evénements

Un membre d'Acibel CI propose d'organiser la fête de l'amitié à Abidjan aussi
4.8.5. Centre Humanistes des Cultures
- La Fideps participera activement à l'organisation de la Journée Mondiale de la Paix et de la non violence le 2 octobre 2009, aux côtés du CHC

5. Collectivités locales

Les élections en Belgique sont terminées, il est opportun de reprendre les contacts.

Objectif :
- relancer les requêtes auprès de communes belges susceptibles d’accueillir des stagiaires (apprentisage de la décentralisation, au profit des maires et agents de mairies ivoiriens)
- activation des réseaux pour trouver de nouvelles communes d’accueil.

- demande d’appui à la Chambre de Commerce belge à Abidjan (pour les demandes de visas)

- remobiliser et sensibiliser les collectivités locales en Côte d’Ivoire en passant par leurs organisations
- renforcer les collaborations avec les communes amies et les utiliser comme relais.
- mobiliser les responsables des collectivités locales pour la participation à la conférence-débat sur la crise mondiale.

 Ceci est le programme 2009 minimum
La Fideps répond
aux sollicitations et aux invitations
d'associations amies ou partenaires

 

 

-

Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (14 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=